Le Testament des McGoven

JAOUEN Hervé

Lors de la grande famine (L’adieu au Connemara, NB mars 2003), les ancêtres de Gwendal Maguern ont émigré dont certains en Bretagne. À la fin du XXe siècle, Gwendal apprend qu’il hérite d’un manoir en Irlande. Il vient d’épouser Anjela, la fille d’hôteliers du Croisic. Conduit par Magali, une Française délurée, il découvre un domaine de rêve. Magali, à son insu, jouera dans sa vie un rôle néfaste. Anjela, venue le rejoindre, est conquise par le site, un lieu idéal pour les pêcheurs de saumons et de truites de mer. Cependant, tout s’effrite. Une ferme piscicole polluante est installée dans l’estuaire. L’ex-mari de Magali perturbe leur acquisition d’un pub. Un drame détruit le bonheur de Gwendal.

 

Hervé Jaouen sait remarquablement évoquer le charme de l’Irlande – sa terre d’élection –, ses paysages, son folklore, les conditions économiques actuelles, ses particularités, son sens de l’hospitalité. Les personnages secondaires sont vrais et attachants. Enfin, ce roman d’atmosphère est aussi un roman noir bien mené et d’un grand réalisme.