Le souhait ; ill. d’Alice Charbin.

NDIAYE Marie

Cam√©lia, toute noire dans ses habits tout blancs, voit ses parents adoptifs comme deux coeurs palpitants qu‚Äôelle porte constamment sur elle et qui la pressent d’exprimer son amour. Cam√©lia aimerait bien prendre un peu de distance, au risque de voir les deux coeurs mourir de froid‚Ķ¬†√Čtrange histoire flottant entre po√©sie et all√©gorie. On est hors du temps : comme le coeur de ces parents taraud√©s par leur d√©sir d‚Äôenfant. La fillette est √©cras√©e par l‚Äôamour envahissant de ces inconnus. Est-ce un r√™ve ? La chute ram√®ne √† la r√©alit√© : Cam√©lia d√©couvre qu‚Äôelle a ¬ę de vrais parents au coeur bien cach√© ¬Ľ. Cette r√©action d’enfant, face √† un amour parental omnipr√©sent et √©touffant, concerne-elle les lecteurs enfants ?