Le secret du docteur Danglars

CONTRUCCI Jean

Poursuivant sa sĂ©rie d’enquĂȘtes policiĂšres, Jean Contrucci aborde maintenant l’annĂ©e 1899, toujours Ă  Marseille, bien sĂ»r ! La description d’une exĂ©cution capitale sert d’entrĂ©e en matiĂšre Ă  ce nouveau mystĂšre, faisant suite Ă  La faute de l’AbbĂ© Richaud (NB janvier 2004). Un ancien colonial, rentrĂ© du Tonkin, le docteur Danglars, dont la rĂ©putation d’homme de bien n’est plus Ă  faire, est acquittĂ©, aprĂšs un procĂšs tumultueux et contestĂ©, pour un avortement dont la raison n’a pas Ă©tĂ© Ă©lucidĂ©e. Une affaire qui intrigue le commissaire Baruteau et son neveu, journaliste au « Petit Provençal » et ami d’un anarchiste militant. Aussi perspicaces et obstinĂ©s les uns que les autres, ils se lancent dans une enquĂȘte patiente et minutieuse qui dĂ©bouche sur un trafic de drogue suivi d’un meurtre inattendu.PĂ©ripĂ©ties mouvementĂ©es, intrigues plus ou moins vraisemblables, anecdotes intimes, plaisanteries de goĂ»ts variĂ©s animent ce policier classique.