Le Roman d’Odessa.

GURFINKIEL Michel

Odessa avait quatre mille habitants quand le duc de Richelieu, futur ministre de Louis XVIII, en devint gouverneur en 1803. Il en fait une ville mod√®le, dot√©e d’un op√©ra et d’un port moderne reli√© ult√©rieurement au centre par un escalier monumental de deux cent vingt marches. Odessa a trente-cinq mille habitants en 1814 et devient la troisi√®me ville de Russie en 1914. Elle accueille des √©lites cosmopolites et d’importantes colonies juives qui seront victimes de sept pogroms de 1821 √† 1905, mais joueront un r√īle important. Le canal de Suez (1869) ouvrant √† Odessa la route des Indes amplifie son activit√© √©conomique et contribue √† lui donner un r√īle majeur au XXe si√®cle. √Ä l’aube du XXIe si√®cle, Odessa, en Ukraine ind√©pendante, regarde √† nouveau vers l’Europe.

L’auteur, sp√©cialiste du monde juif, m√™le une histoire et des contes juifs √† un roman russe et des √©v√©nements historiques de diff√©rentes √©poques. M√™me si les h√©ros fictifs sont cr√©√©s √† partir de faits r√©els, l’histoire tumultueuse de cette cit√© bigarr√©e et industrieuse qu’est Odessa est noy√©e dans un r√©cit trop h√©t√©roclite.