Le roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur

ROEGIERS Patrick

Juillet 1948. Hergé, en panne d’inspiration – Tintin l’ennuie… –, se repose en Suisse au bord du lac Léman. Il rencontre Léopold III, le roi des Belges en exil. Au cours de leurs promenades, ils se racontent leur vie. Intervient parallèlement un metteur en scène qui les dirige dans un film où ils jouent leur propre rôle dans des scènes détournées de la réalité où les époques se télescopent. Le professeur Tournesol tombe dans les bras d’Einstein et la Castafiore rejoint la jet-set d’Europe centrale…   Patrick Roegiers (L’autre Simenon, NB novembre 2015), belge d’origine, vit en France depuis trente-cinq ans. Il est naturalisé français. Il a beaucoup écrit sur la Belgique et ses rois. Il récidive, en utilisant un artifice bien compliqué pour évoquer les problèmes connus par Hergé et le roi Léopold III avant, pendant et après la seconde guerre mondiale. Que penser du « film dans le livre » ? Simple prétexte pour l’auteur d’étaler une culture cinématographique envahissante ? Un style qui n’évite pas la facilité, des aphorismes usés, de l’à peu près, l’humour belge n’est pas vraiment au rendez-vous. (D.A. et B.T.)