Le Roi de la montagne en hiver

DELOM Sylvie, FRONTY Aurélia

La petite est le souffre-douleur de la grande et de la m√®re. En plein hiver? elles exigent¬† violettes, fraises, pommes. En cas d’√©chec, la petite est condamn√©e √† √©pouser Grand Gel, c’est-√†-dire mourir de froid. Courageusement, elle affronte le froid et la neige et marche jusqu’√† un feu aper√ßu dans le lointain, aupr√®s duquel se r√©chauffent douze hommes encapuchonn√©s, les douze mois de l’ann√©e. Son courage, sa gentillesse, son respect des lois de la nature am√®nent les mois √† l’aider. Mais la derni√®re exigence de la m√®re, l’argent, n’est plus un¬†¬ę don de saison¬†¬Ľ mais ¬ę fruit du travail des hommes ¬Ľ. L’auteur s’inspire de deux contes traditionnels auxquels elle ajoute une fin originale et impertinente. Le bleu et le vert s’unissent au blanc pour les paysages glac√©s et d√©serts que traverse la petite, alors que la maison est rehauss√©e de tons chauds qui explosent au fil des saisons. Les personnages se pr√©sentent de profil avec de grands yeux qui ont une allure √©nigmatique. Tout cela cr√©e une atmosph√®re magique pour ce conte superbement mis en sc√®ne.