Le peintre de batailles

P√ČREZ-REVERTE Arturo

Chaque matin, Faulques nage avant de retourner peindre sa fresque guerri√®re sur les murs de la tour qu’il habite. Ce rituel quotidien, il n’y d√©rogera pas, m√™me apr√®s l’irruption de l’inconnu, venu lui demander r√©paration et lui annoncer son intention de le tuer, une fois qu’ils se seront expliqu√©s. Avant de devenir Peintre de batailles, Faulques a √©t√©, trente ans durant, reporter-photographe sur les fronts expos√©s du monde. √Ä son insu, l’image de son visiteur, √† la une des journaux lors de la guerre de Bosnie, a permis aux Serbes de l’identifier, le torturer… Dans la fin d’√©t√©, marqu√©e du souvenir des combats de toujours et de leurs repr√©sentations c√©l√®bres, s’instaure un dialogue entre les deux hommes sur les grandes questions du Mal, de la responsabilit√©, de la compassion… Atmosph√®re tendue, retenue des mots, sensualit√© des images, tout concourt √† cr√©er une histoire saisissante. Ancien correspondant de guerre, l’auteur (Le Hussard, NB juin 2005) serre son sujet au plus juste.