Le Pays sans Adultes

KHAYAT Ondine

Le D√©mon a pour Maxence, treize ans, et Slimane, onze ans, les traits de leur p√®re. Avin√©, brutal, il cogne femme et enfants, et fait un enfer de leur quotidien. Maxence, ¬ę qui mettait du soleil dans la vie de Slimane ¬Ľ, choisit de renoncer. Slimane, d√©sesp√©r√©, fait une tentative de suicide.

¬†L’auteure, attach√©e √† la cause des enfants maltrait√©s, se coule naturellement dans la vie du jeune narrateur, Slimane. Elle en adopte la gouaille, le parler familier, la candide r√©volte, et elle donne √† son d√©sespoir des accents poignants. Elle sollicite aussi beaucoup la corde sensible, n’√©chappe pas √† une certaine ing√©nuit√© dans ses propos et approche superficiellement de trop nombreux th√®mes (ch√īmage, alcool, anorexie). Mais quand la r√©alit√© c√ītoie si souvent la fiction, la petite voix de Slimane r√©sonne ind√©niablement avec une bouleversante justesse.S.B.