Chants des gorges.

DELPERDANGE Patrick

¬ę Sept chants ¬Ľ racontent la cavale d’un jeune gar√ßon, sans nom et sans visage mais aux grands yeux intenses, √† la fois violent et pur. Soup√ßonn√© d’avoir tu√© le cur√© de son village alors qu’il voudrait √©liminer l’homme rustre qui partage le lit de Marie sa m√®re, il fuit la noirceur et les ¬ę¬†salet√©s¬†¬Ľ commises par les √™tres entre eux. Lors de son errance, il rencontre un contrema√ģtre de chantier, des malfrats et leurs compagnes, des gitans ; tous sont fascin√©s par ce gamin surgi brutalement dans leur existence qu’il bouscule en laissant de nombreux cadavres derri√®re lui. Apr√®s l’avoir pr√©sent√© comme assassin, justicier ou fou, l’√©blouissement du ¬ę septi√®me et dernier chant ¬Ľ veut en faire un nouveau messie.

¬†Auteur de bandes dessin√©es et de litt√©rature jeunesse, Patrick Delperdange livre un r√©cit √©trange, √† l’atmosph√®re naus√©abonde, violente parfois ; il met en sc√®ne face √† ce fils de Marie des personnages souvent √† la marge, ayant noy√© le meilleur d’eux-m√™mes dans les ¬ę¬†salet√©s¬†¬Ľ, l’alcool ou la ¬ę¬†poudre¬†¬Ľ. Le lecteur ne peut rester indiff√©rent √† ces Chants des gorges pour sortir de la boue, port√©s par une vibrante √©criture.