Le nid de la hulotte.

DIMITRIADIS Dicta

En 1870, Clémence, jeune institutrice, vient d’être nommée au village de Saint-Mont-du-Gers, trois cent cinquante habitants environ. L’école est une grange, les élèves sont assis sur des ballots de paille, livres, cahiers manquent, mais son enthousiasme est grand et peu à peu les difficultés d’installation seront résolus ; elle saura naviguer entre le maire et le curé ! Elle se marie avec un géomètre et quatorze enfants naîtront ; certains mourront… Elle s’occupera en plus d’une petite sauvageonne. Parallèlement à cette vie de labeur, c’est toute une société rurale qui est décrite avec force détails et vérité : les coutumes, les fêtes, les réactions des divers protagonistes devant de menus ou graves événements. Secrets de famille, rumeurs ne sont pas absents. Et ainsi l’on suit pendant plusieurs années le destin des uns et des autres.

 

Un récit un peu monotone, une simple histoire de famille, une manière de vivre déjà bien éloignée dans le temps.