Le narrateur

√ďLAFSSON Bragi

Alors que G. attend √† la poste pour envoyer un manuscrit √† un √©diteur, il reconna√ģt Aron, un homme qui l’obs√®de depuis longtemps. Autrefois Aron sortait avec Sara pour laquelle G. nourrissait un vif sentiment. Sur un coup de t√™te, G. commence √† le suivre √† travers les rues de Reykjav√≠k.¬†¬†Apr√®s l’absurde roman Les animaux de compagnie (NB mars 2011), Bragi √ďlafsson donne √† nouveau dans la singularit√©. La narration alterne de mani√®re insolite entre la premi√®re et la troisi√®me personne, probablement G., mettant le lecteur dans une position inconfortable de suiveur du suiveur, de l’auteur, du narrateur, l‚Äôobsession √©tant ainsi partag√©e. Cette folle poursuite √† travers la ville et le temps est rythm√©e par les r√©miniscences des pens√©es vagabondes de G. le renvoyant √† sa propre identit√©, lui-m√™me s’interrogeant sur l’homme qu’il pourchasse, lui inventant une vie, des occupations et m√™me des pens√©es. Un roman court qui laisse perplexe et engendre une certaine m√©lancolie d√©ceptive tant les personnages sont peu attachants. (C.R.-G. et L.C.)