Le matelas magique.

VAUGELADE Ana√Įs

Comme c’est bizarre ! Eli le lionceau part se coucher sans faire d’histoire. L’explication ? Il a un matelas magique. Comme Little Nemo, il peut tomber d’√©tage en √©tage. Comme Alice, il peut passer de l’autre c√īt√© et se retrouver dans la classe avec sa ma√ģtresse, parce qu’il a enfin trouv√© la bonne r√©ponse, dans le salon o√Ļ poufs, coussins et canap√©s font la f√™te avec lui, dans le ciel rougeoyant ou il se transforme en vrai superman, dans un d√©sert tout noir o√Ļ des monstres le poursuivent, dans la mer…Une nuit magique, de r√™ves en cauchemars, avec ce fabuleux matelas pour voyager ou atterrir.

D’un univers √† l’autre, toute fantaisie est permise avec cependant une unit√© de style et des contours toujours adoucis qui permettent de passer d’une √©motion √† l’autre sans perdre pied. Probl√®me : le matelas ne joue pas parfaitement son r√īle de tremplin pour l’imaginaire, les images manquent de force et les encha√ģnements, surtout, sont probl√©matiques et trop artificiels.