Le corset.

PEYR Julie

Tous deux artistes, elle, Louise, dans la mode, lui, Paul, dans le design, s’aiment. Un jour, dans une brocante, il ach√®te un corset fin XIXe, elle l’essaie, il lui va magnifiquement, elle s’endort avec. Le lendemain, Louise est devenue Paul, Paul a les traits de Louise. Mais chacun a gard√© la conscience de son ancien moi. Une femme dans la peau d’un homme, un homme dans la peau d’une femme : le th√®me √©tait plut√īt original. Il aurait pu donner lieu √† de subtils d√©veloppements et analyses psychologiques sur l’antagonisme f√©minin-masculin. Mais il pouvait aussi pr√™ter √† tous les fantasmes. Julie Peyr donne malheureusement davantage dans cette voie et n’exploite que de fa√ßon tr√®s superficielle l’√©tude des sensibilit√©s des deux sexes. On se passerait volontiers des nombreuses sc√®nes pseudo-psycho-erotico-pornos. Dommage !