Le concours de force

BOURNAY Delphine

Taupinette aime s’installer sous l’entr√©e de son terrier pour lire. Mais voil√† qu’une grosse pierre y tombe, obturant le tunnel – et la lumi√®re. Un autre couloir, plus √©troit, lui permet de sortir de chez elle. Mais impossible d’enlever la pierre m√™me avec l’aide de Renard. Ils affichent alors un panneau annon√ßant un grand concours de force, et une r√©compense pour qui sortira la pierre du trou. Pendant ce temps, les deux amis patientent en grignotant des biscuits. Le crocodile, le corbeau, les serpents se succ√®dent en vain. Mais l’union fait la force…

 

Cette histoire d’amiti√©, de gourmandise et d’entraide dispose d’un dispositif ¬ę¬†sc√©nique¬†¬Ľ amusant : chaque page donne √† voir le terrier de Taupinette exactement sous le m√™me angle, selon le m√™me cadrage frontal. Dans ce d√©cor immuable, l’Ňďil est libre d’observer les faits et gestes des diff√©rents protagonistes, √† l’int√©rieur ou au-dessus, et leurs actions et conversations parall√®les. Comme dans une BD, dont l’album se rapproche, les dialogues s’inscrivent dans des bulles. On reconna√ģt le style et l’humour de Delphine Bournay (Grignotin et Mentalo) dans les dessins fins et vivants et l’atmosph√®re de douce chamaillerie qui r√®gne.