Le colis

FITZEK Sebastian

Emma, trente-cinq ans, enceinte, est psychiatre. Apr√®s une r√©union professionnelle √† Berlin, elle est viol√©e dans son h√ītel et retrouv√©e hagarde dans la rue, le cr√Ęne ras√©. Traumatis√©e et confuse, elle reste enferm√©e chez elle depuis six mois, r√©confort√©e par son mari policier. Un jour, son facteur d√©pose un colis et lui demande de l’apporter √† un voisin qu’elle ne conna√ģt pas, bien qu’elle habite depuis longtemps dans le quartier. Paniqu√©e √† l‚Äôid√©e de sortir, elle l‚Äôest plus encore quand le colis dispara√ģt.¬†¬†D√®s le premier chapitre, l‚Äôauteur (Passager 23, NB mai 2018) nous entra√ģne dans un parcours sinueux, plein de rebondissements, avec de curieux personnages – vrais ou imaginaires ? -, sur fond de parano√Įa et de folie plus ou moins douce. Les chapitres courts, les all√©es et venues dans le temps, les p√©rip√©ties bizarres, le climat malsain, tout concourt √† perdre le lecteur qui ne sait plus si l‚Äôhistoire est r√©elle ou une succession de r√™ves de l‚Äôh√©ro√Įne, d√©j√† perturb√©e dans son enfance par le manque d‚Äôamour de son p√®re. Malgr√© une description psychologique parfois un peu caricaturale, le suspense reste soutenu jusqu‚Äôau d√©nouement. (P.B. et A.Le.)