Le chant des revenants

WARD Jesmyn

Dans une petite ville du Mississippi, Jojo, treize ans, vit chez ses grands-parents avec sa petite soeur Michaela et L√©onie leur m√®re. Le p√®re, Michael, intern√© au p√©nitencier de Parchman pour trafic de drogues, va √™tre lib√©r√©. La famille blanche de Michael n’a jamais accept√© son union avec une noire et refuse depuis toujours de conna√ģtre leurs enfants m√©tis.¬†¬†Jesmyn Ward prend √† coeur de d√©noncer, dans ce roman o√Ļ se m√™lent violence et tendresse, les conditions indignes d’incarc√©ration des Noirs √† Parchman Farm jusque dans les ann√©es soixante-dix et les scandales de la s√©gr√©gation raciale encore bien ancr√©e dans cet √©tat du Sud des √Čtats-Unis, parfois jusqu’aux lynchages. Le r√©cit, conduit par deux narrateurs principaux auxquels s’ajoute la voix d’un ¬ę¬†revenant¬†¬Ľ, fait alterner deux visions : celle de L√©onie, pleurant sur la brutalit√© de la vie mat√©rielle, la d√©pendance √† la drogue et la douleur d’un fr√®re assassin√©, et celle de Jojo, fort de l’attachement qui l’unit √† ses grands-parents aimants et √† sa petite soeur fragile. Un roman classique, √† l’√©criture sans fard, qui s’ach√®ve par une sc√®ne de fraternit√© inspir√©e par Steinbeck. (M.M. et M.Bo)