Le bureau des poids et des mesures

BALPE Anne-Ga√ęlle, MAH√Č Vincent

Le p√®re du h√©ros, Marcel Gramme, ing√©nieur au Bureau des poids et mesures, v√©rifie chaque jour la conformit√© de celles-ci. Mais la tristesse de son fils qui s’est disput√© avec ses copains, comment l’√©valuer ? Le duo, frustr√© de ce flou, d√©cide d’inventer de nouvelles unit√©s de mesure. D√®s le lendemain, ils cr√©ent le youpi, le ouinbel, puis le jt√®me, qui √©value l’amour. Il reste encore du travail √† accomplir, avec la peur, la jalousie, la gourmandise. Mais bient√īt, des probl√®mes surgissent dus √† l’utilisation des premiers instruments.L’histoire, originale, b√©n√©ficie d’une illustration fa√ßon s√©rigraphie aux couleurs √† la fois douces et excentriques qui cr√©ent un univers typ√© ann√©es 50. L’hommage √† Jacques Tati n’√©chappera pas aux parents, dans la silhouette en imperm√©able du p√®re. Cette foi dans une science qui peut tout mesurer, tout quantifier et permettre une meilleure compr√©hension du monde est mise √† distance par le renvoi dans un pass√© fantasm√©. La fable montre les limites du d√©sir de transparence et de connaissance, quand il s’attaque aux √©motions : est-ce une bonne id√©e de savoir exactement ce que son conjoint, enfant ou ami ressent ? Un hommage malin et farfelu √† la complexit√©, √† l’√©paisseur humaine. (M.D.)