L’Am√©ricaine

BARDON Catherine

Ruth est n√©e en R√©publique Dominicaine o√Ļ ses parents, juifs autrichiens fuyant le nazisme, sont devenus exploitants agricoles. En 1961, son p√®re meurt et elle part √©tudier le journalisme √† New York. Chaleureusement accueillie par sa tante Myriam, elle adore son petit cousin Nathan et cultive l‚Äôamiti√© d‚ÄôArturo : son exil s‚Äôen trouve adouci. Alternant √©tudes et stages, elle refuse un mariage arrang√©, fr√©quente Christopher, photographe, qui meurt trop t√īt. De multiples √©v√©nements, politiques, personnels et internationaux, la contraignent √† une existence en zigzag‚Ķ¬†¬†Catherine Bardon propose une suite aux D√©racin√©s (HdN avril 2018). Tr√®s document√©, fourmillant de personnages, le roman √©voque aussi une histoire am√©ricaine de premi√®re importance : assassinat de Kennedy, marche pour les droits civiques, manifestations contre la guerre au Vietnam, invasion am√©ricaine √† Saint-Domingue‚Ķ Elle brosse √©galement le portrait d‚Äôune jeune femme courageuse qui, apr√®s une merveilleuse enfance, est, √† l‚Äô√Ęge adulte, √©cartel√©e entre trois cultures. Riche mais touffu, parfois trop d√©taill√©, ce r√©cit solide peut s√©duire aussi par son c√īt√© tr√®s romanesque et le charme de son h√©ro√Įne : il aura s√Ľrement une suite‚Ķ (S.La. et M.-C.A.)