L’affaire du Dahlia noir.

HODEL Steve

Officier retrait√© de la police de Los Angeles, Steve Hodel d√©couvre chez son p√®re, d√©c√©d√© en 1999, un album de photos. Il reconna√ģt deux photos d’Elisabeth Short, assassin√©e en 1947 dans des circonstances d’une horreur absolue. La victime, le ¬ę Dahlia noir ¬Ľ, a fait l’objet d’un roman de James Ellroy, qui √©crit la pr√©face de cette enqu√™te. L’affaire n’a jamais √©t√© ni √©lucid√©e ni class√©e. L’auteur, pendant trois ans, accumule les indices et pr√©somptions (analyse graphologique, profil psychologique, proximit√© g√©ographique, t√©moignages, comptes-rendus de presse‚Ķ) pour forger son intime conviction : c’est George Hodel, son p√®re, qui est l’assassin d’Elisabeth Short et, avec son proche ami Fred Sexton, a au moins huit meurtres de femmes (sinon trente-deux) √† son actif. Il d√©couvre √©galement que George √©tait le suspect num√©ro un des enqu√™teurs de l’√©poque, mais que les responsables ont √©touff√© l’affaire pour n’avoir pas √† r√©v√©ler la corruption de la police. Tr√®s document√©, illustr√© au fil du texte de pi√®ces √† conviction, ce r√©cit incroyable emporte l’adh√©sion. Aucune suite judiciaire officielle n’a √©t√© entam√©e malgr√© les efforts de l’auteur.