La vie dont nous rêvions

SACKS Michelle

Sam et Merry ont quitt√© New York, abandonnant leurs carri√®res d’universitaire et de d√©coratrice-sc√©nographe pour entamer une nouvelle vie en Su√®de, dans une maison isol√©e h√©rit√©e d’une tante. Avec la naissance de Connor, c’est une famille idyllique qui se dessine. Francesca, dite Frank, l’amie d’enfance de Merry, leur rend visite : √©l√©gante, aguicheuse, elle symbolise la femme libre ayant r√©ussi. Elle d√©couvre les joies de la famille, mais un drame survient…¬†¬†Ce premier roman noir fait alterner en courts chapitres le point de vue et les motivations des trois personnages principaux. Il d√©crit finement un monde de mensonges et de faux-semblants. Un couple domin√© par l’homme, une m√®re ambigu√ę et cruelle, une amie perturbant un √©quilibre tout en apparence : voil√† les ingr√©dients. L’enqu√™te et les interrogatoires d’une inspectrice sagace nourrissent plusieurs pistes aux rebondissements multiples. Le lecteur, horrifi√©, est maintenu en haleine par l’auteure qui sait instiller progressivement doute et suspicion. Un sc√©nario bien rythm√©, une intrigue puissamment men√©e soutiennent un suspense nourri de violence. Quelques r√©v√©lations de secrets d’enfance alimentent les fissures profondes du mariage, de la maternit√© et de l’amiti√©. Une √©tude psychologique efficace. (J.D. et B.T.)