La Tour de Malvent

BORDES Gilbert

Le village de Malvent en Corrèze a payé un lourd tribut à la guerre de 1914 : beaucoup de morts, et la plupart de ceux qui sont revenus sont invalides… Aussi, lorsqu’en 1919, Angelo Barconi réapparaît sain et sauf, suscite-t-il jalousies et rancoeurs. Chacun s’accorde à le qualifier de suppôt de Satan, son arrivée coïncidant avec un bruit insupportable venant du sommet de la tour branlante qui domine le village. Les vieux secrets sont déterrés. Un crime est commis. Les villageois veulent faire justice eux-mêmes et refusent les conclusions des gendarmes… Gilbert Bordes excelle à décrire l’atmosphère d’un village avec ses personnages typiques, bourrus, superstitieux, admettant difficilement l’étranger. Dans ce nouveau roman, il place l’action juste après la guerre de 14-18, alors que les familles peinent à panser les blessures et à vivre avec les deuils. On y retrouve les policiers caricaturaux du Chant du papillon (NB janvier 2012), dont l’enquête ajoute un peu de suspense à l’intrigue.