La route froide

VERMOT Thibault, INKER Alex W.

Depuis six mois, Jonah et ses parents habitent une cabane au Yukon : un changement de vie radical aprĂšs la Silicon Valley. Ce matin de novembre, alors que ses parents sont absents pour la journĂ©e, le jeune adolescent dĂ©cide de partir pour l’Ăźle aux cĂšdres, Ă  15 km de lĂ . Bien couvert, bien prĂ©parĂ©, confiant, il part, vite rejoint par le chien du vieux voisin. ArrivĂ© sur l’Ăźle, un bruit rĂ©gulier le dĂ©tourne du chemin. Dans une clairiĂšre, il dĂ©couvre une vieille hache et, au fond d’un trou, des mains coupĂ©es. PaniquĂ©, il repart en courant. Le retour tournera Ă  l’opĂ©ration survie… Thibault Vermot rĂ©actualise les rĂ©cits du grand Nord, dans la lignĂ©e de Jack London, avec cette Ă©quipĂ©e qui se situe, par moments, aux frontiĂšres de la lĂ©gende et de la folie. L’Ă©criture aux descriptions Ă©vocatrices permet de s’imprĂ©gner des conditions climatiques, des paysages. La narration rend habilement les humeurs changeantes de l’ado, les peurs vitales qui l’assaillent sur le chemin du retour, et sa perte de contrĂŽle progressive de la situation. Dommage que quelques clichĂ©s moralisateurs opposant Natives et AmĂ©ricains altĂšrent la fin du roman. Quelques illustrations en noir et blanc contribuent Ă  donner vie Ă  cette aventure captivante, pleine de suspense. (M.D. et M.T.D)