La Raie Manta.

URROZ Eloy

Ricardo a dix-sept ans, vit Ă  Mexico et Ă©crit la vie et les amours des habitants d’un village de Basse-Californie, La Raie Manta, et d’un jeune homme, son double, Elias. À La Raie Manta, Elias Ă©crit une histoire qui se passe Ă  Mexico et dont le hĂ©ros Ă©crivain s’appelle Ricardo. Les amours de ces trĂšs jeunes gens, qui dĂ©couvrent la fascination du sexe et les tourments de l’amour, s’entrecroisent, sans que le lecteur sache jamais trĂšs bien dĂ©mĂȘler le rĂ©el de l’imaginaire, les vrais personnages des personnages de fiction. Un jour Ricardo se met en route pour La Raie Manta, Ă  la rencontre de son double et tous deux vont imaginer ensemble la fin, spectaculaire, de l’histoire.

Premier roman d’un jeune Mexicain nĂ© Ă  New York, cette oeuvre trĂšs ambitieuse dans ses intentions fait rĂ©fĂ©rence Ă  Garcia Marquez, mais aussi Ă  DostoĂŻevski, Graham Greene et Malraux mais sans atteindre la maĂźtrise de ses illustres devanciers. Certaines pages sont belles pourtant, mais le lecteur ne suit pas l’auteur dans ses circonlocutions qui lui semblent vite gratuites et lassantes.