La physique des catastrophes

PESSL Marisha

Brillant, le coup d’essai de cette jeune New-yorkaise de vingt-sept ans ! Il est vraiment rare pour un romancier débutant de faire preuve de la verve, du brio et de l’aisance époustouflants avec lesquels Marissa Pessl raconte l’histoire de Bleue, irrésistible adolescente orpheline de mère, élevée à coups de citations et de références cinématographiques par un père complice, universitaire séduisant, érudit, nomade et anticonformiste. Transformée en enquêtrice par la mort dramatique et mystérieuse d’Hannah, son professeur vénéré, Bleue traque pas à pas, entourée d’une galerie de personnages pittoresques, attachants ou inquiétants, une vérité inimaginable et douloureuse qui bouleversera sa vie. Menée avec beaucoup de finesse, l’intrigue est complexe, pleine de méandres, assaisonnée – parfois à l’excès – de références et de citations savantes amenées cependant avec drôlerie, sans pédantisme. Au-delà de l’histoire, brouillant les pistes, l’auteure pose la question de la réalité et de l’identité de l’autre derrière les apparences. Mais le plus grand bonheur de ce roman, c’est le style. Riche, parfois cru, généreux, toujours métaphorique, plein de trouvailles, il irradie cette histoire tour à tour sombre, émouvante et drôle.