La mort, pourquoi on n’en parle pas ?

ALLEMAND-BAUSSIER Sylvie

& &

 

Ce documentaire pour adolescents, en quatre parties, part de la vision de la mort, aujourd’hui : mort banalisée dans les médias, vieillesse prolongée, mort réservée aux méchants dans les films. Cette première partie en donne une vision irréelle, mais les sentiments angoissent, étouffent quand un proche va mourir. Alors il ne faut pas refouler l’émotion. Prise de conscience d’une réalité, autorisation de reconnaître son chagrin, de l’exprimer, libèrent certainement de nombreux adolescents car, même prévue, la mort est un évènement brutal. L’auteur insiste sur l’importance du rituel : enterrement, respect porté à une personne unique, foi en une autre vie, différente selon les grandes religions. Vraiment tourné vers l’adolescence, le dernier chapitre rappelle que le goût de vivre dangereusement, la détresse qui pousse au suicide sont toujours signe d’une angoisse qu’il faut à tout prix extérioriser auprès d’un psy, ou d’un être de confiance. Toutes ces remarques d’une grande justesse s’accompagnent d’illustrations humoristiques et la conclusion est une pirouette de Desproges : « la vie est une maladie héréditaire, personne n’y échappe ».