La Marelle

ZULLO Germano, ALBERTINE

& & &

 

√Ä gauche, une marelle qui se remplit case apr√®s case ; √† droite une illustration pleine page. Et l’on suit ainsi le parcours de la petite fille n√©e dans une fleur. √Ä la case suivante, elle pr√©sente Ours son copain de jeu ; puis elle joue dans la neige, collectionne des tr√©sors. Vient le temps de l’√©cole, les r√™ves, la natation, la boulangerie ; et demain elle aura dix ans…

Petits riens de la vie d’une fillette : papiers peints, tissus, dessins de fleurs r√©tro, journaux, papillons plus vrais que nature constituent des dioramas, des boites qu’on pourrait monter en 3D, o√Ļ Marie √©volue, cheveux au vent. Chaque case de cette marelle originale devenue vitrine sur les pages de garde, illustre un √Ęge de cette courte vie avec exub√©rance et insouciance. √Ä lire √† deux pour tout d√©chiffrer. ¬†