La fille qui avait bu la lune

BARNHILL Kelly

Au Royaume de Cattail, enclavé entre forêt et marais, chaque année, le jour du sacrifice, un nouveau-né est déposé au milieu des arbres en offrande à la sorcière. Un mythe inventé par les « anciens » pour protéger l’unique route, source de leur pouvoir. Pourtant ils ignorent que vit au coeur de la forêt une authentique magicienne, Xan. Pour sauver le bébé d’une mort certaine, elle l’emporte dans les cités franches où il est adopté. Cette fois, Luna, l’enfant magique nourrie à la poussière de lune, sera élevée par Xan sous la protection de Glerk, le monstre du marais, et de Fyrian, le dragonnet. Au sein du monde merveilleux, fantastique de la sorcellerie, on fait la connaissance de deux héros. Luna, au coeur de la forêt, grandit protégée par sa grand-mère de sa magie incontrôlée. On suit son évolution, ses interrogations sur ses origines. Dans le protectorat, Antain, le jeune neveu du « grand ancien », refuse les honneurs, remet en question la nécessité du sacrifice. Si l’intrigue évolue lentement, le style alerte et les thèmes traités en filigrane avec finesse et justesse : obéissance aveugle, apprentissage, adoption, en font une lecture agréable. (A.T. et F.E.)