La femme du Roi-Soleil.

DUCHÊNE Jacqueline

Marie-Th√©r√®se d’Autriche, n√©e √† Madrid en 1638, √©tait la fille a√ģn√©e de Philippe IV d’Espagne. Devenue reine de France par son mariage avec Louis XIV, en 1660, √† Saint-Jean-de-Luz, elle n’√©tait pas seulement une petite poup√©e blonde qui r√™vait √† son prince. Elle √©tait aussi un formidable enjeu politique, gage de paix conclue entre les deux royaumes, √† l’instigation d’Anne d’Autriche et de Mazarin. D√©crite comme follement √©prise de son √©poux, elle accepta par amour, fid√©lit√© et, pourquoi pas, intelligence, les incartades de son mari. L’admiration sans bornes qu’elle lui vouait lui permit, malgr√© la souffrance qu’elle en ressentit, de s’imposer face √† ses nombreuses ma√ģtresses (les Mancini, Louise de la Valli√®re, Montespan et toutes les autres‚Ķ). Elle perdit cinq de ses six enfants et mourut brutalement en 1683.

Succ√©dant √† Place Royale : roman d’une m√®re (N.B. juin 2003), consacr√© √† Madame de S√©vign√©, une autre femme du XVIIe si√®cle, ce ¬ę¬†roman d’une reine¬†¬Ľ s’attache √† une personnalit√© peu connue mais la fadeur des sentiments qui lui sont pr√™t√©s affaiblit le plaisir d’une lecture pourtant riche en anecdotes de l’√©poque.