La femme du banquier

ALGER Cristina

Annabel a suivi √† Gen√®ve son mari Matthew, jeune banquier √† la Swiss-United, mais elle s‚Äôy sent un peu seule et ¬ę √©trang√®re ¬Ľ‚Ķ √Ä New York, elle g√©rait une galerie de peinture et l‚Äôinaction lui p√®se. Quand elle apprend la mort de son mari dans un accident d‚Äôavion, sa vie bascule‚Ķ Marina est journaliste dans un grand magazine am√©ricain, passionn√©e par son travail ; son fianc√©, Grant, fils d‚Äôun futur candidat √† la pr√©sidence des √Čtats-Unis, voudrait la voir abandonner son m√©tier. Une enqu√™te √©pineuse dans les milieux financiers va r√©unir les destins des femmes‚Ķ¬†¬†Cristina Alger, juriste et financi√®re elle-m√™me, situe ce nouveau roman, comme le pr√©c√©dent (Park Avenue, NB mars 2013) dans le monde impitoyable de la haute finance o√Ļ des milliards circulent dans une syst√®me mafieux qui cherche et trouve des places ¬ę off-shore ¬Ľ permettant de soustraire √† l‚Äôimp√īt de gros capitaux ou de blanchir de l‚Äôargent sale. Elle cr√©e ici, en chapitres centr√©s alternativement sur chacune des deux femmes, un thriller qui entretient le suspense jusqu‚Äô√† l‚Äôultime d√©nouement inattendu ; elle entra√ģne le lecteur vers de nombreuses fausses pistes, donnant √† chacun de ses personnages un double visage, les deux h√©ro√Įnes gardant √©videmment le beau r√īle‚Ķ (E.L. et C.R.-G.)