La Double Vie de Vermeer.

GUARNIERI Luigi

De faux Vermeer devenus d’authentiques Van Meegeren, telle est la délectable revanche d’un faussaire de génie, né en Hollande en 1889, et dont le talent fût dénié très tôt par un père autoritaire, puis éreinté par la critique artistique. En restaurant des toiles, Van Meegeren a l’idée de créer de toutes pièces une oeuvre inédite, d’un peintre célèbre. Il choisit Vermeer, au passé flou quant à ses oeuvres de jeunesse. En 1936, il entame son défi et va mystifier les experts, dont le très respecté Brédius qui lui avait contesté le statut d’artiste et qui authentifie le faux.  Tout à fait passionnante, cette transposition littéraire d’un fait réel est parfois en déséquilibre entre le narratif et le didactique traitant de la biographie de Vermeer et du catalogue de ses oeuvres. Mais le livre se lit sans retenue dès que l’auteur aborde la technique de réalisation, la recherche des pigments disparus, la destinée des toiles et leur reconnaissance mondiale. D’abord accusé de collaboration avec l’ennemi pour avoir vendu un trésor national à Goering, Van Meegeren fut, après ses révélations, traité en héros pour avoir abusé le nazi…