La construction de soi : un usage de la philosophie

JOLLIEN Alexandre

Alexandre Jollien est un jeune philosophe handicapé à la suite d’un accident à la naissance. Il fut placé dans un centre spécialisé jusqu’à l’âge de dix-sept ans. Ce sont un courage sans faille et une lutte de tous les instants qui lui permirent de gagner son indépendance. Il découvrit aussi de précieux alliés chez les philosophes. Sous forme épistolaire, il exprime dans cet ouvrage sa reconnaissance envers les maîtres qui le construisent jour après jour et lui offrent une vraie “thérapeutique de l’âme”. Il a tiré de leur enseignement les outils existentiels pour avancer dans la joie, prendre patience, vivre le moment présent. Sur leurs conseils, il tente aujourd’hui de baisser les armes face à l’adversité et d’accepter pleinement sa singularité. Chemin difficile, jalonné d’angoisses qui révèlent pourtant le merveilleux prodige que constitue la vie.

 

À travers ces lettres adressées à Boèce, Épicure, Spinoza, à la Philosophie elle-même ou à la Mort, il souligne ce qu’il doit à ses guides et dessine une réflexion personnelle dense et complexe en s’appuyant sur ses expériences. Il s’en dégage une exemplaire leçon d’humanité.