La campagne n’est pas un jardin

FI√ąRE St√©phane

√Ä Dorlange, petit village de la Loire, la population est en √©moi √† l’annonce de la venue prochaine de familles syriennes ignorant les us et coutumes de cette r√©gion et ignorant le fran√ßais. Le Conseil Municipal tente de rassurer les villageois, et par ailleurs de s’opposer √† ce souhait de la Pr√©fecture. Comment vont √™tre accueillis ces √©trangers ?¬†St√©phane Fi√®re (Camarade Wang ach√®te la France,¬†HdN janvier 2016) raconte la brutalit√© du changement d’habitudes de ce milieu rural dans lequel cohabitent avec plus ou moins d’acceptation des locaux, et des ¬ę flanflans ¬Ľ ou r√©sidents secondaires qui pr√©f√®rent une campagne sans bruits ni odeurs. L’auteur utilise la langue inclusive pour transcrire tous les formulaires de l’Administration, avec un peu d’ironie pour commencer. S’il semble bien conna√ģtre la ruralit√© de la moyenne montagne, il utilise cependant trop souvent des expressions qui ne sont plus au go√Ľt du jour, ce qui peut lasser. L’id√©e de l’immigration et de l’hospitalit√© forc√©e est int√©ressante, mais trop de longueurs et de discussions sans int√©r√™t lassent le lecteur. (C.M. et V.M.)