La bulle de Tiepolo.

DELERM Philippe

Dans ses derni√®res nouvelles publi√©es sous le titre Enregistrements pirates (NB f√©vrier 2004), l’auteur consacrait l’une d’entre elles aux tableaux de Pietro Longhi. Ici, les vedettes sont Giandomenico Tiepolo, moins connu que son p√®re, et un peintre fictif, Sandro Rossini, dont une toile √©chou√©e dans une brocante de Paris va r√©unir provisoirement √† Venise deux personnages tr√®s dissemblables, une jeune Italienne √©crivain et un journaliste d’art d√©sabus√©.¬†On se laissera happer par la beaut√© fantasmatique et le myst√®re des tableaux vus par leurs yeux, on entreverra les affres de la promotion d’un livre, on vivra Venise. Un fois de plus avec Delerm, c’est l’aventure du style, la magie soyeuse de la phrase : une bulle l√©g√®re et iris√©e qu’on lit un sourire flottant sur les l√®vres.