La bicyclette statique

PÀMIES Sergi

Dix-neuf courtes nouvelles servent de support à la créativité de Sergi Pàmies. Les thèmes en sont parfois surprenants, comme le rendez-vous qu’il se fixe à lui-même via Internet ou l’introspection physiologique des méandres d’un cerveau. Des sujets plus classiques sont développés mais sous des angles inattendus ; ainsi en est-il de la famille dans les rapports parents/enfants ou dans l’évolution des sentiments amoureux au sein d’un couple : le partage des biens lors d’un divorce évoque brièvement le sort réservé à une « bicyclette statique », éponyme du recueil.

 

L’étude caustique des situations, dont la description est abordée par des biais imprévus, est en fait, la source d’une réflexion approfondie sur la psychologie d’individus masqués derrière des pirouettes fantaisistes. L’auteur, nouvelliste réputé (cf. Si tu manges un citron sans faire de grimace, NB octobre 2008), se complaît dans des peintures qui décrivent l’humanité à travers des à-côtés apparemment secondaires. Son jeu est servi par une imagination qui fait merveille.