Kerguelen : le voyageur du pays de l’ombre.

AUTISSIER Isabelle

On imaginait un vaste continent dans l‚Äôh√©misph√®re antarctique √©quilibrant les terres du Nord : le chevalier de Kerguelen de Tr√©marec fut donc envoy√© en 1772 et 1774, en deux exp√©ditions maritimes, √† la recherche de cette ¬ę Terra Australis ¬Ľ. Il d√©couvrit seulement un archipel sur lequel lui-m√™me ne put mettre les pieds. Cet √©chec, apr√®s le fol espoir, l‚Äôambition co√Ľteuse, √©tait d√Ľ au non-respect des instructions, √† des erreurs de navigation, des fautes graves (comme l‚Äôembarquement d‚Äôune passag√®re clandestine), des conditions m√©t√©orologiques d√©sastreuses, des intrigues courtisanes et professionnelles, des r√©voltes marins/scientifiques, des √©pid√©mies et, curieusement, √† un comportement psychologique erratique : fuite en avant, appr√©hension de toucher au but. ¬†Isabelle Autissier, c√©l√®bre navigatrice, r√©fugi√©e aux Kerguelen en 1994 apr√®s avoir d√©m√Ęt√©, raconte la carri√®re et les exp√©ditions de l‚Äôexplorateur avec un talent qui rend tr√®s vivantes, m√™me pour le lecteur non amarin√©, ces aventures historiques, techniques, humaines. Cartes, photographies, glossaire accompagnent une int√©ressante postface o√Ļ l‚Äôauteur √©voque ses exp√©riences maritimes compar√©es √† celles de son pr√©d√©cesseur.