Karpathia

MENEGOZ Mathias

Vienne, 1833. Le capitaine Alexander Korvanyi, comte hongrois, tue en duel un officier autrichien. Il démissionne de l’armée impériale, épouse la baronne von Amprecht et se retire dans son fief de la Korvanya, en Transylvanie. Les jeunes époux sont partagés entre la beauté envoûtante des lieux et l’état de délabrement du domaine. Ils se montrent autoritaires et cassants. Deux enlèvements d’enfants et un viol contribuent à déchaîner les suspicions, les haines et les vieilles légendes. Le couple essaie de trouver la parade en organisant une partie de chasse qui ressemble rapidement à une danse macabre. Cette fresque historique nous entraîne dans le pays de Vlad l’Empaleur ! Les idées libérales et nationales qui se propagent en Europe ont épargné la vallée du Maros, régie par des règles féodales et peuplée de Magyars, de Hongrois, de Saxons mais aussi de Valaques et de Tsiganes. Le héros, aristocrate exalté et jusqu’au-boutiste, se montre digne du mythe de la figure ancestrale. Les autres acteurs, dans leur diversité, sont bien campés. Ce premier roman, au style classique et à la construction maîtrisée, donne toute sa place à la Korvanya, région imaginaire mais personnage à part entière d’un drame dont l’intérêt va crescendo.