Jujubes

FEI MING

Ce recueil est une s√©lection, publi√©e pour la premi√®re fois en Occident, de nouvelles de Fei Ming √©crites entre 1925 et 1931 en langue ¬ę vulgaire ¬Ľ et non pas en chinois ¬ę litt√©raire ¬Ľ. Des protagonistes r√©currents sont souvent des femmes de plusieurs g√©n√©rations de la m√™me parent√®le. Elles composent des fragments d‚Äôun r√©cit, peut-√™tre autobiographique, sans trame, sans dialogue, sans intrigue. S‚Äôorganisent ainsi des sc√®nes du quotidien, simples et rudes comme des tableaux r√©alistes, sur un fond de campagne laborieuse. Le style sobre, l‚Äô√©conomie des mots familiers, le d√©tachement des personnages, l‚Äôabsence de pathos dans le drame, √©voquent un bouddhisme zen. Malgr√© une savante pr√©face du traducteur montrant la double influence de l‚ÄôOccident et de la profonde tradition chinoise sur l‚Äô√©criture de l‚Äôauteur, malgr√© une certaine po√©sie minimaliste, le lecteur europ√©en peut √™tre d√©rout√© par ces nouvelles sans chute au symbolisme un peu opaque. (D.C. et C.R.P.)