Jean Dubuffet. Des Zigotos chez Crapoto

SERVANT Stéphane, DESTOURS Christine

Pour d√©couvrir Les Galeries Lafayette de Jean Dubuffet, ce nouvel opus de la collection raconte la qu√™te de Pili Pili √† la recherche d’un ami chez Crapoto (¬ę On trouve tout chez Crapoto ¬Ľ). Le choix est grand parmi tous les √†peupr√®s : Amis-Litaires, trop raides, Amie-Liardaire en forme de cochon tire-lire, Ami-Croonde (on est dans la modernit√© !) etc. Aucun ne convient √† Pili Pili dont le regard s’arr√™te sur les guibolles d√©gingand√©es de Zarbi – qui l’entra√ģne dans une course folle en caddie.Coup de griffe √† la soci√©t√© de consommation (un ami c’est gratuit), cet √©pisode loufoque s’inspire de la mani√®re du peintre. Des silhouettes en papier d√©coup√© se d√©tachent sur des fonds de couleur vive, appliqu√©es, hachur√©es, bross√©es sur des journaux. Les articles s’accumulent sur des √©tals. Deux dimensions, bonshommes pas si loin du bonhomme t√©tard, couleurs fortes : Dubuffet pr√īnant l’art brut est proche de l’art enfantin. Le d√©lire verbal souligne la fantaisie des situations, jouant des consonances de mots √† d√©guster (et √† d√©couvrir) : zygomatique, titiller, ostrogoth – et des expressions imag√©es. Et des objets dignes des √©num√©rations de Boris Vian : √©crase-limaces ou dentier pour crocos.Ce joyeux bazar visuel de d√©tails √† d√©busquer, cette enfilade de mots sonores conduisent √† la reproduction du tableau de Dubuffet, lui-m√™me myst√©rieusement sem√© de mots √©voquant la carte du tendre. Deux pages documentaires apportent des renseignements sur la vie et l’oeuvre de l’artiste et enrichissent un album propre √† s√©duire par lui-m√™me.