James Dean.

MEYER-STABLEY Bertrand

James Dean est nĂ© dans une famille modeste de l’Indiana. Sa mĂšre qui l’adorait meurt Ă  trente ans. L’univers de Jimmy s’effondre. Il vivra dĂ©sormais chez sa tante, dans une ferme, enfant sauvage et secrĂštement blessĂ© dont la beautĂ© Ă©tonne. AffectĂ© par le remariage de son pĂšre, il se consacre Ă  sa passion pour l’art dramatique, frĂ©quente Ă  New York l’Actor’s Studio et incarne Ă  la scĂšne et Ă  l’Ă©cran des personnages qui lui ressemblent. L’idylle avec Pier Angeli semble dĂ©livrer l’enfant terrible (Ă  la bisexualitĂ© trĂšs avivĂ©e) de ses dĂ©mons mais la rupture survient. DĂšs lors, James se livre avec frĂ©nĂ©sie Ă  « sa fureur de vivre ». Il se passionne pour les courses automobiles. C’est alors que survient l’accident mortel. Auteur de biographies de « monstres sacrĂ©s » (Noureev, N.B. avr. 2003), Bernard Meyer-Stabley a du savoir-faire. Cet ouvrage, rapide, assez superficiel, agrĂ©mentĂ© de quelques photos, fait apparaĂźtre un ĂȘtre complexe et tourmentĂ© dans lequel des gĂ©nĂ©rations de jeunes se reconnaĂźtront.