J’ai des idées pour détruire ton ego

LINŸER Albane

Léonie est la baby-sitter d Eulalie, sept ans. Sa vie sentimentale est stable, son amante du moment lui suffit, bien que le souvenir d’Angela la hante encore depuis ses années lycée où elle avait évincé à son profit le premier amour d’Angela, Viviane, aujourd’hui policière. Un jour, Léonie trouve le corps suicidé de la mère d’Eulalie, s’enfuit avec la petite, n’a de cesse de retrouver Angela, alors que Viviane, chargée de l’affaire, est à ses trousses…  Albane Linÿer a créé la première bibliothèque LGBTQIA+ de France. Ainsi, avec ce premier roman traite-t-elle de l’amour lesbien. Elle ne fait état d’aucun sentiment dans les relations amoureuses, mais seuls, désir et sensualité gouvernent les actes. Alors tous les coups sont permis, sans scrupules ni moralité. Les personnages n’existent qu’à travers leurs pulsions et la malheureuse fillette, entraînée dans cette galère, n’a pas plus de consistance que le doudou qu’elle trimbale avec elle. La trame policière ne tient pas la route, tant les coïncidences sont invraisemblables et la fin tourne en eau de boudin. Une écriture enlevée qui s’offre quelques tournures originales sauve la mise. (L.K. et C.-M.T.)