Henri Vincenot : la vie toute crue

VINCENOT Claudine

Henri Vincenot, retrait√© de la Vie du Rail, sort de l‚Äôombre en 1976. Ce Bourguignon authentique de soixante-quatre ans, aux talents multiples, s√©duit Jacques Chancel et Bernard Pivot avec son Pape des escargots. Le succ√®s est enfin l√†. N√© en 1912 √† Dijon, Henri grandit, choy√© par ses parents et grands-parents et destin√©, comme son p√®re, √† la Compagnie des Chemins de Fer. √Ä partir de 1927, il ne cessera d’√©crire : son journal d’abord, puis romans, po√®mes, pi√®ces de th√©√Ętre. Il dessine aussi, peint, sculpte, chante, philosophe, s’exalte tout en parcourant la campagne, pratiquant la chasse et la p√™che. Avec Andr√©e, l’√©pouse parfaite qui partage ses ‚Äúutopies‚ÄĚ, il aura quatre enfants.

 

Gr√Ęce √† des documents intimes, des souvenirs, au travers d’anecdotes familiales savoureuses, sa fille Claudine trace le portrait d’un humaniste. Profond√©ment attach√© √† sa province, fid√®le √† ses valeurs, il √©tait cependant toujours curieux de nouveaux horizons : Bretagne, Maroc… Cette copieuse biographie pleine de tendresse et d’humour, enrichie de tr√®s nombreuses citations, fait le lien entre l’homme, sa vie et son oeuvre : un livre de r√©f√©rence.