Habemus piratam

RAUFAST Pierre

L’abbé Francis s’ennuie ferme pendant la confession, le vendredi. Dans sa petite église du Cantal, il n’entend guère que des vieilles paroissiennes avouant agaceries de voisinage et tricheries au Scrabble. Un beau jour, un inconnu au village s’installe dans le confessionnal. Sa vie, dit-il, est menacée. Au curé éberlué mais de plus en plus intéressé, il raconte ses exploits d’escroc du numérique. Semaine après semaine, le cyberpirate de haut-vol illustre son examen de conscience par des histoires édifiantes qui revisitent chacun des dix commandements à l’aune des nouvelles technologies de l’information.

Dans une postface à cette seconde édition, Pierre Raufast souligne que plusieurs des escroqueries modernes qu’il avait imaginées en 2015 ont été réalisées depuis, dans la vraie vie. Cette menace grandissante touche déjà largement entreprises et particuliers. L’écrivain-ingénieur choisit de distraire pour éveiller les consciences. Rien n’est vrai mais tout est possible. On apprend énormément sur la sécurité informatique et les nouvelles formes de criminalité, sujets traités avec verve et fantaisie. La drôle de rencontre entre tradition campagnarde et modernité crée un décalage savoureux, d’autant que le quotidien rural ménage lui aussi des surprises. Entourloupes magistrales dans les derniers chapitres : on ne se méfie jamais assez d’un romancier qui vous invite à vous méfier ! (T.R. et C.H.)