H1N1.

GERNIGON Christian

& &

 

Un attentat se produit devant un institut de recherche médicale à Paris. Profitant de la panique, un technicien de ce laboratoire s’empare d’une dose importante du virus H1N1 prélevé sur des victimes de la grippe espagnole. Lui-même et ses complices s’inoculent le virus et sillonnent la ville afin de faire le plus de victimes possible. La journaliste qui interviewait un directeur de l’institut au moment de l’explosion suit de près l’affaire, d’autant que son ex-mari, inspecteur de police, et son compagnon, médecin, se trouvent au coeur du drame. La police traque les terroristes tandis que l’épidémie se propage et que l’état d’urgence est décrété.

 

L’auteur a largement puisé dans l’actualité de ces dernières années pour bâtir un scénario catastrophe avec une intrigue qui se tient et un dénouement qui ne manque pas de piquant. Mais en raison de son approche manichéenne, H1N1 risque de provoquer un certain malaise et de décevoir tout comme le précédent polar de Christian Gernigon, Les yeux du soupçon (N.B. déc. 2001).