Gray horses

LARSON Hope

& &  

 

Fra√ģchement d√©barqu√©e d’Europe apr√®s une rupture amoureuse, No√©mie d√©couvre l‚ÄôAm√©rique profonde, √©tudie √† l’Universit√© et fait la connaissance d‚ÄôAnna la boulang√®re. La nuit, elle chevauche en r√™ve le coursier qui galope sur son papier peint. Un dessin au trait, soulign√© d’une teinte orange, faussement na√Įf et sobre, un peu √† la mani√®re manga, accompagne une tranche de vie ordinaire, subtilement mise en valeur. Il fait part √©gale entre la r√©alit√© et le r√™ve qui souvent s’en √©loigne, mais parfois s’y m√™le √©troitement. Au fil de petits d√©tails qui ravivent une m√©moire imag√©e, No√ęmie, nostalgique et songeuse, vit sa vie d’√©tudiante en art et se rem√©more un pass√© triste. Mais un renouveau se profile… L’errance de la pens√©e est joliment d√©peinte par la souplesse de la plume et celle des images qui, comme la vie, sont d√©munies de contours.