Glaces sans tain

SOLUTO

Quatre nouvelles. Quatre monologues. AnnĂ©es 2011-2012, quatre hommes se racontent. Le premier a assassinĂ© puis violĂ© une jeune fille en 1974. Le second, dont la violence est immense et incontrĂŽlĂ©e, entend des voix. Le troisiĂšme, qui a beaucoup jouĂ© aux petits soldats, se dĂ©clare ratĂ© pour n’avoir jamais concrĂ©tisĂ© ses fantasmes. Le dernier, Soluto (le seul Ă  se nommer et qui porte le mĂȘme pseudonyme que l’auteur), aprĂšs avoir affichĂ© son art de la drague, passe Ă  l’acte. Soluto, dont Glace sans tain est le second livre, est peintre et dessinateur par ailleurs ; il excelle Ă  tracer par touches vigoureuses des portraits d’homme, obsĂ©dĂ©s d’eux-mĂȘmes, qui se dĂ©voilent avec autant de cynisme que de brutalitĂ©. D’oĂč sortent ces histoires, pourquoi les raconter avec « les bouts de vie en forme de cul-de-sac qui vont avec », s’interroge un des personnages. Pour le plaisir de donner vie Ă  un monde glaçant d’oĂč toute Ă©motion est exclue, oĂč l’instant est roi, pour se divertir et, jouant goulĂ»ment avec les mots, composer des rĂ©cits aussi percutants que misogynes.