Femme en voie de disparition.

GEILLE Annick

Pour cette jeune femme prĂ©nommĂ©e Aubaine, CDD et pĂ©riodes de chĂŽmage alternent au grĂ© des intĂ©rims que lui propose l’Agence Kelly, les jours sans joie se succĂšdent sur fond de prĂ©caritĂ© et de vide affectif. Elle s’Ă©vade dans l’imaginaire en confiant Ă  son magnĂ©tophone le scĂ©nario d’un film sur le thĂšme « sans l’amour je ne suis rien ». Jusqu’au jour oĂč le rĂȘve s’incarne en la personne d’Igor, conducteur d’une rame de mĂ©tro. Une brĂšve liaison sera sans lendemain, Igor est mariĂ© avec une splendide Noire et ne songe pas Ă  la quitter. Avec Aubaine, on voit dĂ©filer tout un monde : le mĂ©tro, les grands hĂŽtels, les clients du Monoprix et mĂȘme les poubelles


 L’hĂ©roĂŻne du prĂ©cĂ©dent livre d’Annick Geille, Le diable au coeur (NB avril 2002) Ă©tait, elle aussi, victime de cette forme trĂšs contemporaine du malheur : chĂŽmage, manque d’amour et solitude dans l’anonymat des grandes villes
 Le style de l’auteure, recherchĂ©, parfois mĂȘme sibyllin, semble dĂ©calĂ© par rapport Ă  un contexte trĂšs dĂ©solant. Pourtant elle sait trouver les mots pour dĂ©crire l’univers cruel du travail temporaire et des amours passagĂšres.