Fashion victim.

COHEN-JANCA IrĂšne

Vincent a dix-sept ans, des boutons sur le visage, des complexes, des rapports difficiles avec les filles. En conflit avec ses parents, il menace de se suicider si on ne le laisse pas soigner son acnĂ©. Quand sa tante Paulina vient passer quelques jours, elle l’aide Ă  se mĂ©tamorphoser. Tout le contraire de sa mĂšre, Paulina est exubĂ©rante, sans enfant et travaille dans la mode. Elle entraĂźne Vincent dans les magasins de fringues et lui offre un manteau de luxe. En mĂȘme temps, il commence un traitement contre l’acnĂ©. Voyant une nouvelle image de lui dans le miroir, il pense que son nouveau « look » est la solution Ă  tous ses problĂšmes et devient une « fashion victim ».

L’adolescence est vue comme un passage, et le thĂšme met en Ă©vidence que tout est possible pour aider un jeune Ă  s’accepter soi-mĂȘme, mĂȘme par les prĂ©occupations les plus futiles en apparence. Tandis que les amis du hĂ©ros utilisent d’autres voies pour s’affirmer, son parcours invite Ă  accepter son propre physique dans une sociĂ©tĂ© oĂč l’image de soi prime au dĂ©triment des autres valeurs.