Entre Nil et Seine : entretiens avec Brigitte Kernel.

CHEDID Andrée

Po√©sie, romans, th√©√Ętre : avec le m√™me bonheur d’√©crire, Andr√©e Chedid a tout abord√© au cours de sa longue vie. Elle le dit ici √† Brigitte Kernel, journaliste devenue une amie. Avec une √©l√©gance discr√®te, elle √©voque son enfance √©gyptienne, qui sera une source permanente d’inspiration, sa famille (son fils Louis et son petit-fils Mathieu sont des musiciens connus), sa vocation pr√©coce de po√®te, son exigence pour des textes longuement travaill√©s, son go√Ľt de la vie et des autres. On la sent trop pudique pour parler longuement d’elle-m√™me, trop absorb√©e dans la cr√©ation du moment pour envisager un bilan comment√©. Aux questions de Brigitte Kernel, les r√©ponses sont br√®ves, souvent r√©p√©titives. Elles suffisent cependant, avec quelques citations et reproductions de manuscrits, pour dessiner une personnalit√© sensible et d√©licate, √† la philosophie g√©n√©reuse, et susciter l’envie d’explorer une oeuvre visiblement nourrie d’un feu int√©rieur.