Dictionnaire amoureux de la Philosophie

FERRY Luc

Par d√©finition, la philosophie, cette belle ¬ę inclination ¬Ľ pour la ¬ę sagesse ¬Ľ, se m√©fie autant du sentiment amoureux, source d‚Äôaveuglement, que de la subjectivit√©. Puisant dans l‚Äôimmense histoire de la r√©flexion humaine, l‚Äôauteur (Chroniques du Figaro 2014-2017, NB d√©cembre 2017) affronte ce paradoxe avec un brio nonchalant qui peut agacer. Aux grands concepts classiques (raison, v√©rit√©, libert√©‚Ķ), qu‚Äôil ne craint pas de revisiter, il ajoute des notions inattendues (Audimat, Big data, Frankenstein, vin‚Ķ), ou recompos√©es (Pens√©e 68). Autre bizarrerie : le nom des grands philosophes est absent de la liste. Au lecteur de reconstituer leur pens√©e √† travers les entr√©es appropri√©es. En l‚Äô√©tat, une vision forc√©ment partiale de la discipline se d√©gage d‚Äôo√Ļ ressortent, presque en boucle, un sinc√®re ancrage r√©publicain, une saine recherche ¬ę la√Įque ¬Ľ de solidarit√© et de sens. Les articles, certains profonds, d‚Äôautres inutiles, tous sous-tendus par une f√©roce critique du faux-semblant, forcent √† r√©agir, √©ventuellement s‚Äôopposer, r√©fl√©chir de fa√ßon autonome, se projeter : philosopher. (A.Lec. et M.S.-A.)