Des poignards dans les sourires

CABANAC Cécile

Le torse d’un homme, lacéré, sans membres ni sexe, est découvert par un joggeur dans la neige, au col des Goules près de Clermont-Ferrand. La capitaine Sevran et son adjoint enquêtent. On identifie bientôt le corps d’un entrepreneur de la région récemment disparu, sans que sa famille et ses proches semblent s’être émus de son absence. Sa mère l’idolâtrait et maltraitait ses soeurs. Sa réputation de noceur, ses maîtresses, ses trafics en tout genre font surface malgré le silence feutré et malsain d’une communauté fermée sur elle-même.  Premier roman d’une journaliste free-lance, ce polar provincial fait penser à ceux des années 50. Le secret entretenu par une famille de bourgeoisie moyenne soucieuse de maintenir sa réputation et son entregent n’est pas entamé par les frasques du fils indigne. Une femme fatale, coupable de trahison et sans scrupules, redoutable manipulatrice, apporte au thème central une touche de perversité, accrue par ses rapports louches avec le milieu local. L’écriture, désuète, tente d’introduire le doute et l’inquiétude en accumulant les poncifs. Un récit sans originalité, qui finit par lasser. (M.Bi. et F.L.)